Novembre 2015

Le de Havilland DH 98 « Mosquito » (surnom dû à la fonction de harcèlement initialement prévue pour cet appareil) est un avion polyvalent, fleuron de l’industrie aéronautique britannique de la seconde guerre mondiale. Il a servi au sein de la Royal Air Force et de nombreuses forces aériennes durant cette période et après-guerre.

Sa construction en contreplaqué lamellé de balsa et bouleau lui confère une très faible signature radar qui en fait le tout premier avion furtif de l’histoire.

Octobre 2015

En octobre 1943, Claude Piel entreprend l’étude et la conception d’un « Pou du ciel » modifié. Baptisé CP10 Pinocchio (CP pour Claude Piel et Pinocchio en hommage au film de Disney) et malgré la forte instabilité latérale constaté lors de l’essai de la maquette à la soufflerie Eiffel, la construction de ce monoplace démarre avec l’aide de son ami Roger Holleville dans les locaux du club Henri Guillaumet à la Courneuve.

Septembre 2015

Conçu en 1950 par Max Holste, ingénieur et industriel français (1913-1998), comme un avion de brousse polyvalent, le MH-1521 est un appareil de liaison et d’observation. Le prototype vola pour la première fois le 17 novembre 1952 à Reims-St Léonard, aux mains du pilote Pierre Henry et de Max Holste, et acquit alors son véritable surnom de Broussard.

Juillet – Août 2015

Répondant au nom de code X4, l’hélicoptère H160 est un engin civil de taille medium fabriqué par la société Airbus Helicopters (anciennement Eurocopter). Cet hélicoptère polyvalent peut tout autant remplir des missions de sauvetage et recherche, de transport privé, ou encore d’urgences médicales.

Juin 2015

L’appareil, une version allongée du 7X, est capable de parcourir une distance de 11 945 km (6 450 nm) avec 8 passagers à Mach.80. D’une autonomie de 14 heures de vol, l’avion pourra relier Los Angeles à Pékin, Pékin à New York ou Paris à Singapour sans escale.

Le Falcon 8X est équipé d’un poste de pilotage EASy de dernière génération doté d’un nouveau radar et d’un collimateur tête haute qui combine une vision infrarouge et une représentation 3D de l’environnement extérieur.

Caractéristiques techniques :

Mai 2015

Successeur du D520, le D551 devait être le chasseur français le plus abouti du constructeur Dewoitine. Le D551 fut créé en 1939 à Bagnères-de-Bigorre.
D’une longueur de 8,02 mètres, il pouvait atteindre une vitesse de 662 km/h. Possédant un canon de 20 mm et six mitrailleuses, il fut conçu pour pouvoir affronter n’importe quel autre avion de chasse de l’époque. Sa construction ne prend alors que 4 000 heures, un record : son prédécesseur, le D520, considéré comme le meilleur chasseur français de la seconde guerre mondiale, en prenait 8000.

Avril 2015

L’Airbus A400M Atlas est un avion de transport militaire polyvalent conçu par Airbus Military qui est entré en service en 2013. L’objectif est de compléter ou remplacer les flottes actuelles, vieillissantes, composées de C-130 Hercules américains ou de C-160 Transall franco-allemands.
Il est pour l’instant commandé à 174 exemplaires par huit pays différents : Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Turquie, Belgique, Luxembourg et Malaisie. L’Afrique du Sud a annulé sa commande et le Chili n’a pas renouvelé sa lettre d’intention initiale.

Mars 2015

C’est sur la base de l’expérience acquise par l’équipe du prototype HB-SIA, que le chantier du HB-SIB est mis en chantier dès 2011. L’objectif : faire le tour du monde sans carburant en volant jour et nuit soit un voyage de 35 000km représentant 500 heures de vol sur 10 étapes de 4 à 6 jours. Le cockpit est agrandi pour permettre au pilote de s’allonger, la charge utile augmentée, les circuits électriques rendus étanches pour pouvoir voler sous la pluie et des systèmes redondants améliorent la fiabilité.

Février 2015

Avant le déclenchement de la Grande Guerre, la société allemande Albatros Flugzenwerke, fondée en septembre 1909, fabrique avec la collaboration du jeune ingénieur Ernst Heinkel, un biplan biplace de reconnaissance (type B.I) non armé qui entre en service en 1913.

Janvier 2015

Fort de l’expérience acquise avec le DHC-7 Dash7, De Havilland Canada entreprit en 1980 le développement du DHC-8 Dash 8 qui lança une véritable révolution dans le marché du transport aérien régional. Bien qu’il n’égale pas les performances ADAC exceptionnelles du Dash 7, le Dash 8 peut tout de même utiliser de petits aéroports dotés de pistes de 1 000 mètres, même rudimentaires. Tout comme le DHC-7, il peut rapidement être transformé en diverses combinaisons cargo/passagers.