Sous-Titre 1: 
Le Panavia Tornado

C’est en 1968 qu’est lancé le programme triparti d’avion de combat multirôle MRCA 75 (Multi-rôle Combat Aircraft) rebaptisé Tornado. Fruit de l’association de l’Allemagne, la Grande-Bretagne et l’Italie réunies au sein du consortium Panavia, la construction des prototypes de ce chasseur biplace, pilote+navigateur, débuta simultanément en 1970 chez les trois maîtres d’œuvre du programme: British Aerospace (BAE Systems) en Grande-Bretagne (42,5% – fuselage avant et dérive), NBB (EADS) en RFA (42,5% – fuselage central et arrière) et Aeritalla (Alenia) en Italie (15% – ailes). Chaque pays étant responsable de l’assemblage final des avions qui lui sont destinés. Plus de 20 ans plus tard, le Tornado est devenu l’avion de combat principal de la RAF et de la Luftwaffe.

Propulsé par deux réacteurs RB 199 réalisés conjointement par Rolls Royce, MTU et Fiat Aviazione, le premier prototype a fait son vol initial le 14 août 1974. Biréacteur biplace à voilure à géométrie variable (de 25′ à 67′ de flèche), le Tornado a été conçu dans le sillage du Mirage G8 de Dassault dont il a adopté le pivot d’aile breveté. Doté d’une cellule taillée pour le combat et adaptable, le Tornado a été décliné en trois versions principales : la première pour l’attaque tout-temps (IDS, Interdiction and Strike), la seconde pour la défense aérienne (ADV, Air Defense Version) et la troisième pour la chasse aux radars et la reconnaissance électronique (ECR, Electronic Combat Reconnaissance). Trois versions que l’on a retrouvées combattant côte à côte dans les Balkans.

Pouvant emporter jusqu’à 9 t de charges externes et décoller à la masse maximale de 28 t, le Tornado est un camion à bombes. Sa panoplie de combat est la plus vaste de celles des avions de l’OTAN: huit missiles air-air en version ADV, divers types de bombes et d’engins air-sol ou air-mer en version IDS. Parmi les additions récentes à cette panoplie, le missile anti-char Brimstone et le missile de croisière Storm Shadow dont les Tornado GR.4 de la RAF récemment engagés en Irak ont tiré 30 exemplaires avec succès contre des objectifs fortifiés. Les programmes de modernisation italien et allemand prévoient d’étendre encore les possibilités d’emport à de nouveaux armements tels que les JDAM.

Caractéristiques techniques :

  • Moteurs : 2 turboréacteurs Turbo-Union (7257 kg)
  • Performances :
    • vitesse maximale : Mach 2,2 (2335 km/h)
    • rayon d’action en combat : 1390 km
  • Poids :
    • à vide équipé : 14090 kg
    • maximale au décollage : 27215 kg
  • Dimensions :
    • envergure ailes déployées : 13,91 m
    • avec ailes en flèches : 8,60 m
    • longueur : 16,72 m
    •  hauteur : 5,95 m

Sources : www.avion-de-combat.com - http://www.aviationsmilitaires.net/
A voir :
 « Quand les chasseurs se maquillent »

Image: