Sous-Titre 1: 
Solar Impulse HB-SIB

C’est sur la base de l’expérience acquise par l’équipe du prototype HB-SIA, que le chantier du HB-SIB est mis en chantier dès 2011. L’objectif : faire le tour du monde sans carburant en volant jour et nuit soit un voyage de 35 000km représentant 500 heures de vol sur 10 étapes de 4 à 6 jours. Le cockpit est agrandi pour permettre au pilote de s’allonger, la charge utile augmentée, les circuits électriques rendus étanches pour pouvoir voler sous la pluie et des systèmes redondants améliorent la fiabilité.
Cet avion monoplace révolutionnaire en fibre de carbone possède une envergure supérieure à celle d’un Boeing 747-800 (72 m) pour le poids d’une voiture (2300 kg).
Les 17 000 cellules solaires intégrées dans l’aile alimentent en énergie renouvelable quatre moteurs électriques (chacun d’une puissance de 17,5 CV).
Le jour, les cellules solaires rechargent les batteries au lithium de 633 kg qui permettent à l’appareil de voler la nuit et d’avoir ainsi une autonomie quasi illimitée.

Caractéristiques techniques :

  • CELLULES SOLAIRES : 17’248 cellules solaires sur l’avion en silicium monocristallin de 135 microns d’épaisseur sur les ailes, le fuselage et le stabilisateur horizontal captant jusqu’à 340 kWh d’énergie solaire par jour et correspondant à une surface de 269.5 m2!
  • ENVERGURE  : Dans le but de maximiser la performance aérodynamique, l’envergure de Solar Impulse 2 est de 72 m, c’est à dire plus grande que celle d’un Boeing 747 Jumbo Jet!
  • BATTERIES : L’énergie collectée par les cellules solaires est stockée dans des batteries au lithium polymère, d’une densité énergétique poussée à 260 Wh/kg. Réparties dans les 4 nacelles et isolées dans une mousse de haute densité, avec un système de contrôle des seuils de charge et de température, leur masse totale se monte à 633 kg, soit un peu plus du quart de l’ensemble de l’avion.
    Pour économiser l’énergie, l’avion monte à 9’000 m la journée et descend à 1’500 m le soir.
  • MOTEURS : Quatre moteurs brushless sensorless de 17,5 CV chacun (13,5 kw) fixés sous les ailes, munis d’un réducteur limitant à 525 tours / min la rotation d’une hélice bipale de 4 mètres de diamètre. L’ensemble comporte un rendement de 94%, ce qui en fait un record d’efficience énergétique.
  • VITESSE : Solar Impulse peut voler à la vitesse d’une voiture, entre 36 km/h (20 Kts) et 140 km/h (77 Kts).
    Au niveau de la mer: vitesse minimale de 40 km/h (20 Kts) et maximale de 90 km/h (49 Kts).
    Vitesse à l’altitude maximale: de 57 km/h (31,5 Kts) à 140 km/h (77 Kts).
  • LÉGÈRETÉ : Prouesse des ingénieurs dirigés par André Borschberg pour alléger la structure: proportionnellement, elle pèse 10 fois moins que celle du meilleur des planeurs. Chaque gramme supplémentaire a dû être économisé ailleurs afin de pouvoir embarquer suffisamment de batteries et d‘avoir un cockpit dans lequel un pilote peut vivre une semaine. Au final, il a le poids d’une voiture : 2300 kg!
    Stimulation de l’innovation dans le domaine des feuilles de carbone qui ne pèsent plus que le tiers d’une feuille de papier d’imprimante (25 gr/m2).
  • ROBUSTESSE : La structure est construite en matériaux composites (fibres de carbone et nid d’abeille assemblés en sandwich).

L’extrados de l’aile est recouvert d’une peau composée de cellules solaires encapsulées, et l’intrados d’un film flexible à haute résistance. 140 nervures en fibre de carbone réparties tous les 50 cm donnent à l’aile son profil aérodynamique tout en garantissant sa rigidité.

Lien vers le site

Image: