Sous-Titre 1: 
Stampe
Sous-Titre 2: 
Bijou gracieux et multirôles

En 1937, Elsa Leysen, une ancienne élève de l’école de pilotage de Jean Stampe, reprend contact avec ce dernier et lui demande un appareil de voltige léger, qui soit supérieur au Tiger Moth et au Bücker Jungmann.
Le Stampe (SV4) participe à de nombreux meetings et son dessin est retravaillé jusqu’à l’obtention d’ailes symétriques à flèche positive. 600 exemplaires sont commandés mais, en cette période de guerre, seuls 20 seront construits. Au lendemain des hostilités ; l’Armée de l’Air choisit le Stampe SV4 pour relancer son école de pilotage. Le ministère de l’air commande alors 700 exemplaires : la saga du Stampe en France vient de commencer !
Avion-école, avion de voltige, entraînement des personnels d’état, que ce soit au sein de l’Armée ou de la Marine, dans les aéroclubs ou pour le CEV, le Stampe a connu une carrière riche et continue de faire le plaisir des pilotes et des yeux du public qui l’admire…

Pour en savoir plus : www.wikipedia.org

Image: