Avion du Mois – Aéro-Club de France

Aéro-Club de France > Actualités > Avion du Mois

Novembre 2015

de Havilland DH.98 Mosquito

Le de Havilland DH 98 « Mosquito » (surnom dû à la fonction de harcèlement initialement prévue pour cet appareil) est un avion polyvalent, fleuron de l’industrie aéronautique britannique de la seconde guerre mondiale. Il a servi au sein de la Royal Air Force et de nombreuses forces aériennes durant cette période et après-guerre.

Sa construction en contreplaqué lamellé de balsa et bouleau lui confère une très faible signature radar qui en fait le tout premier avion furtif de l’histoire.

Conçu initialement pour servir de bombardier de jour à grande vitesse dépourvu d’armement défensif, ses performances en situation de combat réel conduisent rapidement à une réorientation de ses rôles, et le Mosquito est décliné en plusieurs versions : bombardier de jour rapide, chasseur-bombardier, bombardier tactique, chasseur nocturne ou diurne, avion d’intrusion, avion de reconnaissance et chasseur embarqué.

Son efficacité exceptionnelle, sa longévité et son taux de perte exceptionnellement réduit en ont fait un des avions de légende de la seconde guerre mondiale.

Caractéristiques techniques :

  • Moteur : 2 Rollls-Royce Merlin de 1460 ch
  • Envergure : 16,51 m
  • Longueur : 12,34 m
  • Hauteur : 3,81 m
  • Poids : 6078 kg à vide, 9735 kg en charge au décollage
  • Vitesse : 612 km/h maximale
  • Autonomie : 3283 km
  • Plafond : 10360 m
  • Équipage : 2 (1 pilote, 1 bombardier/navigateur) côte à côte
  • Premier vol : 25/11/1940
  • Mise en service : 1941
 

Octobre 2015

CP 10 Pinocchio

En octobre 1943, Claude Piel entreprend l’étude et la conception d’un « Pou du ciel » modifié. Baptisé CP10 Pinocchio (CP pour Claude Piel et Pinocchio en hommage au film de Disney) et malgré la forte instabilité latérale constaté lors de l’essai de la maquette à la soufflerie Eiffel, la construction de ce monoplace démarre avec l’aide de son ami Roger Holleville dans les locaux du club Henri Guillaumet à la Courneuve.

Retardé par d’autres projets, le chantier est achevé à la fin de l’été 1948. Équipé d’un bloc bicylindre à plat Poinsard de 25 cv, le CP10 Pinocchio effectue son premier vol le 25 septembre suivant sur l’aérodrome parisien  de Moisselles avec Claude Piel aux commandes de cet avion entièrement conçu par lui-même.

La carrière du CP 10 Pinocchio (10 vols pour un total de 5h30…) s’achève le 17 janvier 1949 par un crash dont Claude Piel sort indemne.

Caractéristiques techniques                                                   

  • Équipage : Un
  • Longueur : 4,10 m
  • Envergure : 5,70 m
  • Hauteur : 1,85 m
  • Surface alaire : 12 m 2
  • Poids à vide :1 40 kg
  • Poids maximum au décollage : 250 kg
  • Moteur : Poinsard puissance 25 cv
  • Hélices : Bipale bois
  • Vitesse de décrochage : 61 km
  • Vitesse en croisière : 110 km/h
  • Vitesse verticale : 2 m/sec
  • Carburant (réservoir avant : 25 l
  • Distance franchissable : 330 km
  • Durée de vol : 3 h

1 seul exemplaire !

Septembre 2015

Max Holste MH-1521 Broussard

Conçu en 1950 par Max Holste, ingénieur et industriel français (1913-1998), comme un avion de brousse polyvalent, le MH-1521 est un appareil de liaison et d’observation. Le prototype vola pour la première fois le 17 novembre 1952 à Reims-St Léonard, aux mains du pilote Pierre Henry et de Max Holste, et acquit alors son véritable surnom de Broussard.

Ce monoplan, entièrement métallique, à aile haute haubanée, double dérive et train d’atterrissage classique fixe particulièrement robuste, permettant un pilotage à la fois précis à vitesse réduite et sans grande difficulté pour se poser, même sur une piste non aménagée ou pour un personnel peu qualifié, est équipé du même moteur que le Beaver canadien dont il s’inspire : le Pratt et Whitney R985 de 450CV conçu dans les années 30 et remit spécialement en fabrication pour la circonstance.

Cette machine robuste et demandant peu d’entretien connut un vif succès tant auprès des civils (il y eu même une version agricole !) que des militaires (les Broussard furent employés de manière intensive pendant la guerre d’Algérie).

Caractéristiques techniques : 

  • Envergure : 13,75 m
  • Longueur : 8,60 m
  • Hauteur : 3,67 m
  • Surface alaire : 25,2 m2
  • Masse à vide : Selon mission
  • Masse max. :2 700 kg
  • Vitesse max. : 228 km/h
  • Vitesse ascensionnelle : 360 m/mn
  • Plafond d’utilisation : 5500 m
  • Distance de décollage : 200 m
  • Distance franchissable : 1200 km
  • Charges utiles : 500kg de fret ou 5 à 7 passagers
  • Moteur : 1 Pratt & Whitney R.985.AN.1 Wasp Junior en étoile de 450 CV (336 kw)

Photos : avions légendaires

 

Juillet – Août 2015

Hélicoptère Airbus H160

Répondant au nom de code X4, l’hélicoptère H160 est un engin civil de taille medium fabriqué par la société Airbus Helicopters (anciennement Eurocopter). Cet hélicoptère polyvalent peut tout autant remplir des missions de sauvetage et recherche, de transport privé, ou encore d’urgences médicales.

Successeur du Dauphin, il répond à de nouvelles exigences de modernité et technicité. En effet, les pales sont modifiées afin de réduire le bruit de 50 % par rapport aux appareils actuels. Le train d’atterrissage est électrique, et l’hélicoptère se démarque de ses concurrents par sa consommation de carburant, 15 à 20% plus faible. Pour autant, l’Hélicoptère H160 s’inscrit sans équivoque dans la famille Airbus par la présence du Fenestron, signature d’Airbus Helicopters, qui est  incliné de 12 degrés environ pour permettre de meilleures performances en vol stationnaire.

Ce nouveau fleuron de la société Airbus Helicopters devrait permettre à l’entreprise de reconquérir le marché, et sera commercialisé à partir de 2018. Il était présenté au Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget en juin 2015 et a remporté d’ores et déjà un franc succès.

Caractéristiques techniques 

  • Vitesse de croisière : 296 km/h
  • Distance franchissable : 834 km
  • 2 Moteurs Turbomeca Arrano 1A
  • Puissance unitaire : 1 100-1 300 ch

Juin 2015

Le Falcon 8X, un avion d’affaire haut de gamme à très long rayon d’action

L’appareil, une version allongée du 7X, est capable de parcourir une distance de 11 945 km (6 450 nm) avec 8 passagers à Mach.80. D’une autonomie de 14 heures de vol, l’avion pourra relier Los Angeles à Pékin, Pékin à New York ou Paris à Singapour sans escale.

Le Falcon 8X est équipé d’un poste de pilotage EASy de dernière génération doté d’un nouveau radar et d’un collimateur tête haute qui combine une vision infrarouge et une représentation 3D de l’environnement extérieur.

Caractéristiques techniques :

  • Moteurs et Avionique : 3 Pratt & Whitney Canada PW307D – 6,722 lb / 29.9 kN (poussée maxi. au niveau de la mer – ISA + 17°C) – Cockpit EASy 3e génération (avec suite Honeywell Primus Epic)
  • Performances :
    • Distance franchissable à Mach 0,80
    • (8 passagers, 3 membres d’équipage, réserves NBAA IFR, ISA, plein carburant) : 6,450 nm / 11 945 km
    • MMO (Mach Maxi Opérationnel) : Mach .90
    • Distance de décollage (Masse maximale, niveau de la mer, ISA) : 6,000 ft / 1 829 m
    • Distance d’atterrissage (FAR 91, 8 passagers, 3 membres d’équipage, réserves NBAA IFR) : 2,150 ft / 656 m
    • Vitesse d’approche (Vref) (8 passagers, 3 membres d’équipage, réserves NBAA IFR) : 106 kts / 197 km/h
    • Plafond certifié : 51,000 ft / 15 545 m

Site DASSAULT AVIATION