Commission Astronautique

Président : Lucien Deschamps
Président d’honneur : Jean-Pierre Haigneré
Secrétaire : Pierre Comte

Liste complète des membres de la Commission

Ancien Conseiller Scientifique à EDF et actuel Secrétaire Général de l’association Prospective 2100, Lucien Deschamps intervient depuis plus de 30 ans dans le domaine des perspectives énergétiques spatiales. Il a été élu en décembre 2012 à la Présidence de la Commission Astronautique, succédant ainsi à René Oosterlinck.

Les grands axes d’activités de la Commission Astronautique sont :

- Historique, les grands anniversaires du spatial,
- Actions auprès des jeunes,
- Grands acteurs du spatial,
- Suivi des avancées scientifiques, techniques, économiques, industrielles mais aussi bien humaines  et artistiques,…
- Futur du spatial: l’Espace au service de la Terre, l’Industrialisation de l’Espace et la « Colonisation » de l’Espace.

Réalisations à venir de la Commission :

Vendredi 14 novembre 2014 : Table ronde « Expériences et visions des astronautes français Futur de l’espace? »

A la naissance de l’activité spatiale, le premier choc psychologique fut le vol historique de Youri Gagarine le 12 avril 1961. Non seulement l’homme avait acquis la faculté d’envoyer des robots-satellites dans l’espace mais il était capable d’y aller lui-même… Pour en savoir plus

Réalisations récentes de la Commission :

Mardi 13 mai 2014 : conférence « Le Vol en Impesanteur, de la recherche scientifique aux vols publics »,

par Jean-François Clervoy, astronaute de l’ESA, président de Novespace,  Stéphane Pichené, pilote d’essai, pilote de l’Airbus A300 Zéro-G,  Sébastien Rouquette, docteur en planétologie, chef de projet vols paraboliques au CNES, Frank Lehot, médecin aéronautique et instructeur Zéro-G, et Jacques Rougerie, architecte, membre de l’Institut.

Depuis les années cinquante, les vols paraboliques en avion permettent de recréer l’état d’impesanteur pour mener des recherches scientifiques et entrainer les astronautes avant leurs missions spatiales. Ils sont désormais accessibles au public qui peut maintenant découvrir la sensation « extraterrestre » de voler en impesanteur…

Lien vers fiche et diaporamas

Lundi 14 avril 2014 : conférence « L’Art en Orbite »,

par Pierre Comte, plasticien.
« Si la conquête spatiale n’existait pas, le Space Art n’existerait pas ». C’est à un dialogue art-science que se confronte la démarche du plasticien Pierre Comte. Après une carrière allant du graphisme à l’art cinétique, le concept du Space Art nait en 1979. Il devient alors l’inspirateur en France de la filière des structures gonflables spatiales, le réalisateur de symboles géants visibles à hauteur des satellites et le créateur de minuscules objets cinétiques ne pouvant exister qu’en apesanteur…

 

Lien vers fiche et video

Vendredi 17 mai 2013 : conférence « Apogeios, 10.000 habitants dans l’Espace ».

par Pierre MARX, ancien directeur de la prospective du CNES, et Olivier BOISARD, ingénieur conseil, professeur à l’Ecole Centrale de Lille.

Inspiré des « îles spatiales » conçues dans les années 70 par l’ingénieur et chercheur américain Gérard K. O’Neill, et de réflexions initiées dans le cadre de l’association « Prospective 2100″,  Apogeios est un concept de cité spatiale de 10.000 habitants imaginé par Pierre Marx et Olivier Boisard. Les auteurs ont reçu pour ce projet le prix 2011 « Architecture, Technologie et Design de l’Espace » décerné par la Fondation Jacques ROUGERIE de l’Institut de France (Académie des Beaux-Arts).

Lien vers fiche, diaporama, video et site du projet Apogeios

Lundi 17 décembre 2012 : conférence « Il y a 50 ans : Telstar, une opportunité pour la France »

par Michel GUILLOU, docteur en Histoire des techniques, est chercheur associé à l’UMR IRICE/CRHI (Centre de recherche en histoire de l’innovation) Paris-Sorbonne.
Peu de temps après le lancement de Spoutnik, en octobre 1957, des projets de satellites de télécommunications se mirent en place sous l’égide de la NASA, et d’opérateurs privés comme AT&T. En France, le Centre national d’études des télécommunications (le CNET, centre de recherche des PTT) allait porter l’ambition nationale pour participer à ces projets. Après une réception réussie du satellite passif Echo, en août 1960, dans la région parisienne avec un équipement modeste, et quelques expériences sans grande envergure à Nançay, les yeux étaient maintenant fixés vers la Bretagne, à Pleumeur-Bodou, où se préparait une nouvelle expérimentation avec un satellite actif.

Lien vers fiche, diaporama et articles

Premiers projets 2014:

- Conférence du soir le 14 avril 2014 de Pierre Comte sur l’art en orbite.
- Conférence du soir le 13 mai 2014 sur les vols en apesanteur.
- Réflexion sur une promotion du spatial en concertation avec des astronautes Français. Organisation en novembre 2014 d’une table ronde des astronautes Français autour du thème de leur vécu dans l’espace et de leur vision du futur de l’espace.